Vie étudiante

Marion Gonzalez, deuxième au concours national de la commercialisation

Organisé chaque année par le réseau des Dirigeants Commerciaux de France (DCF), le Concours National de la Commercialisation (CNC) permet à des étudiants en marketing et commerce de la France entière de concourir sur un cas concret d’entreprise.

Un concours en partenariat avec JCDecaux et Renault

La 53e édition du Concours National de la Commercialisation a eu lieu le jeudi 20 mars 2014. Cette année, le concours, qui avait pour partenaires JC Decaux et Renault, avait pour thème « Comment développer la culture commerciale en France ? ».

Pour les étudiants, le CNC est une opportunité unique de réfléchir sur un cas réel d’entreprise. Il leur permet ainsi :

  • De passer de la théorie à la pratique en s’exerçant sur une problématique avérée d’entreprise,
  • D’aller à la rencontre des DCF, le premier réseau des experts de la performance commerciale,
  • De se faire connaître et reconnaître en tant que jeune talent et que futur professionnel,
  • De remporter une compétition à différents niveaux et d’étendre ainsi la sphère de leur propre réseau.

Interview de Marion Gonzalez, deuxième au CNC à La Rochelle

Marion Gonzalez, étudiante en troisième année de licence de gestion a terminé deuxième au niveau local à La Rochelle. Retour sur cette expérience...

Bonjour Marion. Toutes nos félicitations pour cette réussite. Le sujet de cette année t’a-t-il inspiré à la première lecture ?
Pas du tout. A l’écrit, nous avions une étude de documents et nous étions guidées par diverses questions. Pour ma part, j’ai relu de nombreuses fois les questions. Le sujet étant large je n’étais pas certaine de ce qu’on attendait comme sorte de réponses.

Quelles idées phares as-tu proposé pour répondre à la problématique ?
Par le biais des documents à notre disposition et de mon expérience personnelle, j’ai principalement axée mon argumentation sur deux points :

  • Favoriser l’information auprès du public, et plus spécifiquement auprès des étudiants (représentant le futur).
  • Améliorer l’image du métier (soumise à de nombreux préjugés).
    Pour cela j’ai proposé plusieurs idées et exemples.

Quelles compétences t’ont-été-utiles lors du concours ?

  • Le marketing pour la réalisation d’un SWOT,
  • Les ressources humaines
  • La culture générale.
    Ensuite, ce qui m’a été utile c’est le fait d’avoir déjà travaillé en entreprise, l’été principalement. Par conséquent, j’ai pu ainsi proposer des idées en fonction de mon expérience personnelle.
    Enfin, l’aide et le coaching de Mme Mercier, professeur de communication à l’IAE La Rochelle, ont été d’une grande aide pour moi.

Combien de temps a duré l’épreuve ?
L’épreuve écrite était de 4h et l’oral de 10 minutes environ.

Comment s’est déroulée la remise des prix ?
La remise des prix a débuté par une visite du site Holcim à La Rochelle, ce qui m’a permis de découvrir un secteur d’activité que je ne connaissais pas.
Ensuite, la soirée s’est déroulée au restaurant le Belvédère à La Rochelle. Nous avons eu l’occasion de discuter avec les membres des Dirigeants Commerciaux de France et récupérer quelques cartes de visites. Puis nous avons reçu de nombreux cadeaux des partenaires lors de la remise de prix.

Retenteras-tu l’expérience l’année prochaine ?
Il est possible de participer à ce concours à partir du moment où on est inscrit dans un établissement universitaire lié au commerce. Par conséquent, partant l’an prochain en Angleterre pour perfectionner mon anglais, je ne pourrais me représenter. Toutefois par la suite, notamment en master, je serais tout à fait motivée à retenter l’expérience.

Quel(s) apports a eu cette expérience pour toi ?
Je trouve cette expérience complémentaire à mon cursus universitaire. J’ai pu ainsi acquérir une meilleure connaissance du secteur du commerce . Ensuite, cela m’a permis de rencontrer les DCF, d’en apprendre plus sur ce réseau et surtout sur leurs métiers. Enfin, et surtout, le fait d’être arrivée deuxième position est tout de même très gratifiant.

En effet ! Quels conseils donnerais-tu aux candidats de l’année prochaine pour réussir l’épreuve ?
Faire preuve d’imagination et oser proposer des idées originales. Même si ce que l’on voit en cours aide, c’est surtout l’originalité des idées qui fait la différence.

Merci Marion pour avoir répondu à mes questions et encore bravo !

Recommander cette page

Décor

Contact